bayernforumfan-fr.com

Le forum non-officiel des fans du Bayern. Retrouvez toutes les news, transfert, interviews, résumés de matchs et fiches de joueurs de ce club mythique
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Gardien] Jean-Marie Pfaff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lizarazu 3

avatar

Messages : 21814
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 117
Localisation : Lanslevillard

MessageSujet: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Ven 23 Déc - 19:27

Jean-Marie Pfaff



Jean-Marie Pfaff, né le 4 décembre 1953 à Lebbeke1, est un ancien footballeur et entraîneur belge.

Carrière

Il commence sa carrière de gardien de but à Beveren lors de la saison 1973-1974 et tout de suite, il s'impose dans les buts où il participe à 27 matchs sur 30, sa première saison se termine par une 10e place. Il devient un des éléments moteurs de l'équipe en participant à 32 matchs en 74-75 mais le club ne vole pas bien haut prenant une 12e dans un championnat passé de 16 à 18 clubs.

KSK Beveren

La saison 1975-1976 lui permet de gouter au haut niveau en s'accrochant avec son club à la 6e place du championnat après avoir joué la totalité des matchs de la saison. En 1976-1977, Beveren retombe dans les décombres du championnat en terminant 13e mais Pfaff joue sa première sélection en équipe nationale. La saison 1977-1978 le voit remporter son premier trophée celui de la Coupe nationale après une victoire 2-0 sur Charleroi 2-0. Il remporte la même année le soulier d'or belge. Le club finit 5e en championnat. Pfaff réalise un miracle avec le KSK en remportant le Championnat de Belgique lors de la saison 1978-1979 à 4 points du RSC Anderlecht. Il joue les 34 matchs du championnat et réussit la meilleure performance du championnat avec seulement 24 buts encaissés (soit 0,70 buts encaissés par match). Le club n'arrive cependant pas à conserver sa couronne terminant 11e, Pfaff dispute 33 matchs cette saison. Mais cet échec ne l'empêche pas d'être sélectionné pour l'Euro 1980 où il prend la place de Theo Custers. Il encaisse un but contre Angleterre par Ray Wilkins mais le score sera de 1-1. Il encaissera un autre face à l'Espagne par Quini mais la Belgique s'impose 2-1. Les Diables Rouges confirment leur qualification pour la finale en décrochant le nul 0-0 face à l'Italie. L’équipe est battue par la RFA 2-1 après deux buts de Horst Hrubesch. Après un Euro qu'il a failli gagner, Pfaff revient dans son club et termine quatrième du championnat mais à partir de cette saison son temps de jeu baisse, il joue 22 matchs sur 34 ; la saison 1981-1982 est sa dernière à Beveren, le club finit septième après les 25 matchs de Pfaff.

Bayern Munich

Il est transféré sans surprise au Bayern Munich en 1982 et débute lors de la saison 1982-1983, il joue 27 matchs et termine 4e avec le club. Il reussit à sortir de l'ombre de Sepp Maier qui était le meilleur gardien du moment. La saison suivante voit à peu près le même constat, une 4e place au championnat et 32 matchs au compteur. La saison 84-85 est celle du titre pour le Bayern qui remporte le championnat mais Pfaff n'y participe pas vraiment en jouant 14 matchs. Le club bavarois réussit à conserver son titre en 85-86 et Pfaff joue 24 matchs, cela lui permet d'être sélectionné parmi les joueurs de l'équipe de Belgique à la Coupe du monde 1986.

Coupe du monde 1986 : le triomphe

Pfaff joue le premier match de la compétition face au pays organisateur le Mexique. Pfaff consède deux buts du défenseur Fernando Quirarte et du grand Hugo Sánchez, la Belgique s'incline 2-1 et débute mal la compétition. L'équipe relève la tête après une victoire dans la douleur face à Irak 2-1 mais laissera passer un but de Ahmed Radhi. Le match contre le Paraguay qui revenait après 28 ans d'absence se termine par un score nul 2-2 où le gardien du Bayern laissera se fera encaissé un doublé de Roberto Cabañas. La Belgique finit troisième et est qualifié pour les huitièmes de finales.

URSS/Belgique : un match de légende

La Belgique affronte le 15 juin 1986 l'URSS. Lors de ce match, l'Union Soviétique compte sept joueurs ayant remportés la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football 1985-1986 avec le Dynamo Kiev.
Dès le début du match, le jeu de passe soviétique met à mal la Belgique, cela entraine l'ouverture du score de Igor Belanov à la 27e minute après avoir traversé la surface de réparation et battu Pfaff se sentant abandonné par sa défense. La Belgique se procure des rares occasions et Rinat Dasaev n'intervient qu'une seule fois sur un coup franc de Enzo Scifo ; Pfaff effectue multiples arrêts mettant Belanov chaque fois en échec et permettant aux siens de rentrer à la mi-temps avec toujours une différence d'un but. Au retour des vestiaires, la chance est avec Pfaff qui voit une tête de l'intenable Belanov rebondir sur son poteau. A la 56e minute de jeu, les Diables Rouges reviennent dans le match, après une erreur défensive soviétique qui entrainera un centre de Franky Vercauteren pour Scifo qui prendra son temps avant de fusiller Dasaev et ainsi faire revenir la Belgique à hauteur de son adversaire. Mais ce score nul ne restera sur le tableau d'affichage que pendant 13 minutes; Jan Ceulemans perd le ballon au centre du terrain, le ballon arrive dans les pieds de Aleksandr Zavarov qui passe à Belanov qui décochera une frappe qui filera entre les gants de Pfaff. La sortie de Zavarov permet aux hommes de Guy Thys de reprendre leurs esprits. Ceulemans, à la réception d'un centre se retrouve seul au but, l'arbitre du match Erik Fredriksson refuse le hors-jeu de son adjoint permettant à Jan de frapper et marquer l'égalisation. Juste avant la fin du match, Ivan Yaremchuk voit sa tête s'écraser sur la barre de Pfaff. La prolongation commence et à la 102e Stéphane Demol décroche une tête surpuissante après un centre de Éric Gerets et ainsi faire prendre l'aventage pour la première fois du match à la Belgique. Huit minutes après ce but, Nico Claesen catapulte le ballon après une volée dans la cages russe mais Belanov marque son troisième but de la partie sur pénalty juste après le but de Claesen. Au coup de sifflet final, les Diables Rouges rentre dans l'histoire en disputant leur premier quart de finale2.

Espagne/Belgique: Un autre miracle

Sept jours après avoir éliminé les soviétiques, Pfaff et la Belgique affronte l'Espagne. Même si la Belgique s'est montré séduisante lors du tour précédent, les bookmakers ne donnent pas cher de la peau des belges. Guy Thys aligne le même onze de départ que contre les soviets et le match ne se débloque qu'à la 35e minute quand Caulemans ouvre le score après avoir trompé Andoni Zubizarreta. L'Espagne tentera à de nombreuses reprises d'égaliser mais se heurta à Pfaff solide comme un mur. A cinq minutes du terme, Juan Antonio Señor égalise et remet l'Espagne dans la course. Les prolongations ne donnent rien et nous voila parti dans la séance de tirs aux buts. Les premiers tireurs ont réussi leur épreuve, Enzo Scifo (qui sera élu plus tard Meilleur jeune joueur) réussi son pénalty portant le score à 2-1 en faveur de la Belgique. Eloy s'élance pour tirer son pénalty, Pfaff le repousse et permet à son équipe d'avoir un pied en demi. Les tireurs suivants belges et espagnols feront un sans-faute; Léo van der Elst marquera le cinquième but belge et donnera la victoire aux Diables rouges créant un nouvel exploit.

Deux défaites de suite

La Belgique s'invite à la table du dernier carré et fait figure de petit poucet. L'équipe de Pfaff affronte l'ogre argentins dirigé par Diego Maradona qui au tour précedent avait donné la victoire aux siens face à l'Angleterre grâce à un but de la main: La main de Dieu. Même si les belges se battent bien, l'Argentine a la main mise sur le match, ne laissant aucune chance aux belges et à Pfaff à 51e quand El Pibe de oro trompe le gardien bavarois. Les belges sonnés, n'arrivent pas à revenir et se font encaisser un nouveau but 12 minutes plus tard encore une fois par Maradona. La Belgique affronte lors du match pour la troisième place, la France battu 2-0 par la RFA. Le match débute et tout de suite, les belges piquent à froid les bleus à la 11e par Caulemans qui trompe Albert Rust et ouvre le score. Jean-Marc Ferreri réussit à égaliser à la 27e minute de jeu. Juste avant la mi-temps, Jean-Pierre Papin fait prendre l'avantage à la France et assénant un coup de marteau aux belges avant le repos. Pfaff s'emportera et écopera d'un carton jaune à la 63e. La France garde cet avantage d'un but jusqu'à la 73e où Nico Claesen réussit à égaliser et à permettre aux Diables Rouges d'arracher une prolongation. Mais la Belgique craque et encaisse deux buts dont un sur pénalty de Bernard Genghini et Manuel Amoros. La Belgique perd 4-2, cède la troisième place aux bleus mais effectue son meilleur parcours en coupe du monde.

Dernières saisons au Bayern

Pfaff revient tout frais après le succès du mondial dans son club allemand. La saison 1986-1987 est celle d'un troisième titre de champion d'Allemagne pour le gardien belge qui disputera 34 matchs lors de cette saison. Il est même récompensé du titre de Meilleur gardien de football de l'année (IFFHS), pour l'année 1987, soit la première année de ce trophée. Cette année-là, il arrête sa carrière internationale après soixante-quatre sélections3. Sa dernière saison au Bayern se termine par une deuxième place en 1987-1988, ce qui lui permit de terminer cinquième meilleur gardien de la saison en 1988.

Retour en Belgique

Pfaff contacté par le Lierse SK, revient dans son pays lors de la saison 88-89. Il joue durant cette saison 23 matchs mais le club finit à une modeste dixième place. Il est encore dans le classement des meilleurs gardiens de l'année, en 1989, avec une huitième place.

Fin de carrière en Turquie

Pfaff joue la dernière saison de sa carrière, en Turquie, où il intègre les rangs du Trabzonspor, un club qui joue les premières places en championnat turc, avec lequel il joue vingt-deux matchs durant la saison 1989-1990. Le club finit troisième et se qualifie ainsi pour la Coupe des Coupes 1990-1991, aventure que Pfaff ne connaitra puisqu'il arrête sa carrière à l'âge de 36 ans. Il est finaliste de la coupe de Turquie, battu 2-0 en finale par Beşiktaş JK.

Carrière d'entraineur

Pfaff se voit confier le poste d'entraîneur dans le club de KV Ostende, lors de la saison 98-99, reprenant une équipe qui a frôlé la saison dernière la relégation d'un point. Il n'arrive à faire mieux qu'une quinzième place et ne sera pas reconduit dans ses fonctions.

Ambassadeur pour la Belgique

Pfaff est l'ambassadeur avec Kim Gevaert, Justine Henin et son ancien coéquipier Enzo Scifo pour l'organisation sur le sol belges et hollandais de la Coupe du monde de football 2018 et celle de 20224.

Vie privée

Jean-Marie Pfaff a 10 frères et sœurs. Il est marié à Carmen Seth née le 24 mars 1956 avec qui il a eu 3 filles: Debby (née le 30 mai 1975), Kelly (née le 26 juillet 1977) et Lyndsey (né le 4 octobre 1978). Il a également 4 petits-fils et une petite-fille5. En 2003, Jean-Marie Pfaff participe à une émission de télé réalité: il se fait filmer 24 h sur 24 avec toute sa famille, dans sa villa d'Anvers. Le programme De Pfaffs est produit et diffusé sur la chaîne privée flamande VTM, mais aussi sur la chaîne francophone BeTV. Le programme marche en Flandre où 1.2 million de spectateurs regardent la vie de famille de l'ancien international6. En mars 2004, il a été choisi par Pelé comme étant l'un des 125 plus grands footballeurs vivants.

Palmarès titres collectifs

Champion de Belgique : 1979 (KSK Beveren).
Champion d'Allemagne : 1985, 1986 et 1987 (Bayern Munich).
Vainqueur de la Coupe de Belgique : 1978 (KSK Beveren).
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne : 1984 et 1986 (Bayern Munich).

Palmarès distinctions personnelles

Meilleur gardien de football de l'année : 1987.
Soulier d'or : 1978.
Gardien européen de l'année : 1983, 1987

By Wikipédia






«La balle est comme un diamant : tu ne t’en débarrasses pas, tu l’offres » @ Glenn Hoddle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bayernforumfan-fr.com
Lizarazu 3

avatar

Messages : 21814
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 117
Localisation : Lanslevillard

MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Ven 23 Déc - 19:33

Jean Marie PFAFF

Pfaff, un Diable de gardien

Vingt-ans après l’arrêt de sa carrière, Jean-Marie Pfaff reste une icône en Belgique. Imprévisible sur les terrains, le dernier rempart des Diables Rouges héroïques de 1986 revient pour FIFA.com sur son riche parcours, mais aussi son présent d’ambassadeur et de vedette de télévision.

Il le dit avec une pincée d’amertume : "Mon seul regret, c’est d’avoir raccroché les crampons bien trop tôt. Le football est dur, mais tellement beau !" Pendant 17 ans, Jean-Marie Pfaff était sur les terrains le calque de la personnalité attachante affichée une fois les crampons rangés. Passionné, entier, imprévisible, spontané, extraverti, le gardien belge faisait partie de la race des remparts à part. Un show à lui tout seul. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs s’il est le héros d’une télé-réalité flamande depuis plusieurs années…

Mais Pfaff, élu meilleur portier du monde en 1987, c’est aussi un palmarès, 64 sélections avec les Diables Rouges et un strapontin dans l’amphithéâtre de la postérité depuis 2004 et sa présence dans la liste des 125 plus grands footballeurs vivants. "J’espère que mes prestations ont pu apporter quelque chose aux gens, et plus particulièrement aux gardiens", assène le demi-finaliste de la Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1986. Son legs est gravé dans le marbre, sa popularité actuelle sur la planète football est en la preuve quotidienne. "J’aime être au contact des gens et partager mon enthousiasme. On ne me changera plus", avoue-t-il à FIFA.com.

Souvenirs, souvenirs…

"Le poste de gardien de but est un rôle tout à fait à part dans une équipe. Ce n’est pas donné à tout le monde de voir débouler des vagues de gaillards devant vous en étant un peu perdu au milieu d’une si grande cage !", annonce d’emblée le triple champion d’Allemagne avec le Bayern Munich. La Bavière justement, c’est le cocon de Pfaff, qui y a passé six années inoubliables. "Mon passage du petit Beveren, où j’ai été formé, au grand Bayern, géant européen, reste un de mes meilleurs souvenirs. J’ai découvert un autre monde et acquis une nouvelle dimension." Avec le ténor allemand, le finaliste de l’UEFA EURO 1980, battu 2:1 par la RFA, est sacré trois fois en Bundesliga et glane deux Coupes. "C’était le top. Ces trophées et ces moments de joie sont marqués au fer rouge dans ma mémoire."

Dans le même registre, sa consécration de 1987, la première année où la distinction de meilleur gardien du monde a été créée, est spontanément évoquée par le Flamand quand il s’agit de faire partager ses joies passées. "Cette couronne, c’est une incroyable récompense et une fantastique reconnaissance", commente-t-il avant de mettre sur la table ses souvenirs avec les Diables Rouges.

Comment ne pas parler avec émotion et entrain de son idylle avec une sélection nationale belge qui vit alors ses plus belles heures ? "Mon premier grand souvenir, c’est la Coupe du Monde 1982 en Espagne et ce fameux premier match face à l’Argentine de mon ami Diego Maradona. Sous les yeux du monde entier, et alors qu’on ne nous donnait pas la moindre chance face aux champions du monde en titre, nous l’avons emporté 1:0, grâce à un collectif remarquable et un but d’Erwin Vandenbergh." Quatre ans plus tard, l’Histoire frappe à la porte...

"En 1986, on se hisse en demi-finale du Mondial mexicain. C’est fantastique pour un petit pays comme le nôtre. Nous avons réellement mesuré la portée de notre exploit en revenant au pays. A l’aéroport de Zaventem, une foule immense nous attendait. Nous avons été escortés dans des voitures décapotables jusqu’à la Grand-Place de Bruxelles où une marée humaine noire-jaune-rouge nous a fait un triomphe. Je crois bien avoir signé un autographe sur la poitrine d’une femme qui était un rien euphorique, comme nous !", se rappelle le meilleur joueur du huitième de finale épique face à l’URSS. "Nous avions un seul but commun : aller le plus loin possible dans la compétition pour écrire l’Histoire de la Coupe du Monde", nous livre-t-il quand on lui demande le secret de cette exceptionnelle cuvée belge.

Pour en arriver là…

Après sa glorieuse page allemande, Pfaff est revenu au Plat pays pour disputer une saison sans grand relief au Lierse SK avant une dernière pige en Turquie, à Trabzonspor. Mais le poids des ans pousse le portier belge à raccrocher les crampons pour tenter l’aventure sur le bord du terrain. Mais l’expérience d’entraîneur dans son club formateur de Beveren se solde par un échec qui n’appelle aucun lendemain et pousse Pfaff à se retirer de toute implication quotidienne dans le football.

Tout du moins sur les terrains ! Car c’est aujourd’hui comme ambassadeur de la candidature Pays-Bas-Belgique pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018 que l’ancien gardien international a reçu FIFA.com. "Je mesure parfaitement la portée de ce rôle. Il n’en va pas uniquement de sport mais d’un authentique projet de société pour nos deux pays. Je considérerais comme un couronnement la victoire de notre projet", assure Pfaff.

Hormis ce costume assez large pour ses épaules encore carrées, l’ex-Diable Rouge ne manque pas d’activités dans sa nouvelle vie. "J’anime régulièrement des conférences destinées aux entreprises sur le thème 'Sport et Business'. Je réponds volontiers à des invitations pour des événements, des inaugurations et autres manifestations publiques ou privées. Et puis, cela fait près de 10 ans que ma famille et moi sommes suivis par les caméras d’une émission très populaire à la télévision flamande !" Et cela fait près de 30 ans que les amateurs de beau jeu se rappellent ses plus beaux arrêts…

Fifa.com






«La balle est comme un diamant : tu ne t’en débarrasses pas, tu l’offres » @ Glenn Hoddle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bayernforumfan-fr.com
Lizarazu 3

avatar

Messages : 21814
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 117
Localisation : Lanslevillard

MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Ven 23 Déc - 19:46

Jean-Marie Pfaff en vidéo











«La balle est comme un diamant : tu ne t’en débarrasses pas, tu l’offres » @ Glenn Hoddle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bayernforumfan-fr.com
Lizarazu 3

avatar

Messages : 21814
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 117
Localisation : Lanslevillard

MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Ven 23 Déc - 19:52







«La balle est comme un diamant : tu ne t’en débarrasses pas, tu l’offres » @ Glenn Hoddle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bayernforumfan-fr.com
David - Villa

avatar

Messages : 18923
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Ven 21 Déc - 21:03



Revenir en haut Aller en bas
schumi

avatar

Messages : 11089
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation : mons belgique

MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Mar 29 Avr - 14:54

Palmarès

Titres collectifs
Champion de Belgique : 1979 (KSK Beveren).
Champion d'Allemagne : 1985, 1986 et 1987 (Bayern Munich).
Vainqueur de la Coupe de Belgique : 1978 (KSK Beveren).
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne : 1984 et 1986 (Bayern Munich).

Distinctions personnelles
Meilleur gardien de football de l'année : 1987.
Soulier d'or : 1978.
Gardien européen de l'année : 1983, 1987.
Meilleur gardien à la Coupe du monde 1986.
MAIS le raté en finale de la c1 en 1987 ,avec le but de Madjer ,lui restera à jamais en travers de la gorge ,le seul titre majeur qu'il n'a jamais gagné
Revenir en haut Aller en bas
Die Katze von Anzing

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/04/2014
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Mar 29 Avr - 15:32

Pour son "soulier d'or", il faut quand même préciser que c'est : le Soulier d'or (en néerlandais : Gouden Schoen) qui est un trophée organisé par le quotidien Het Laatste Nieuws qui récompense annuellement depuis 1954 le meilleur joueur évoluant dans le championnat belge de football, et pas le soulier d'or qui récompense le meilleur buteur européen !  lol! 
Revenir en haut Aller en bas
schumi

avatar

Messages : 11089
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation : mons belgique

MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   Sam 11 Juin - 12:15

Défiez Jean-Marie Pfaff ce vendredi après-midi à Bruxelles-les-Bains
Rédaction en ligne
Evénement à Bruxelles les Bains : la plage du Quai des Péniches accueille ce vendredi le premier « Penalty Day » avec en guest star, Jean-Marie Pfaff, le légendaire gardien des Diables rouges lors de la Coupe du Monde au Mexique en 1986

" />
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Gardien] Jean-Marie Pfaff   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Gardien] Jean-Marie Pfaff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gardien] Jean-Marie Pfaff
» Rallye sprint jean-marie wey
» Jean-Marie ROUAULT dossard 4 Paris-Colmar 20011
» Anniversaire Jean-Marie
» [Gardien] Manfred Müller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bayernforumfan-fr.com  :: FC Bayern München 1900 :: Les anciennes gloires du Bayern :: Les Gardiens-
Sauter vers: