bayernforumfan-fr.com

Le forum non-officiel des fans du Bayern. Retrouvez toutes les news, transfert, interviews, résumés de matchs et fiches de joueurs de ce club mythique
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 22 Oct - 15:21

Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 22 Oct - 15:35

Lara #Gut: «Blessée, je suis redevenue une personne normale»

Absente depuis le mois de février, la skieuse tessinoise prépare son retour à la compétition après avoir soigné son corps, et son âme. Elle veut désormais écouter davantage la jeune femme cachée derrière la championne, et témoigne de sa périlleuse quête d’équilibre.

Lara #Gut en est persuadée: la blessure d’un athlète n’est jamais le fruit du hasard. Si, le 10 février dernier, son genou gauche l’a lâchée pendant les Championnats du monde de ski de Saint-Moritz, c’est parce qu’elle avait perdu l’équilibre. Pas sur ses skis mais dans sa vie. La pression, les ambitions et les sollicitations l’avaient dévorée. «J’ai trop fait pour Lara l’athlète, et j’ai oublié Lara la personne», expliquait-elle il y a un mois, lors de sa première apparition publique après sept mois de silence.

Durant cette absence médiatique, la petite prodige du ski suisse a soigné son corps, et surtout son âme. D’ici à quelques semaines, elle fera son retour en compétition. Année olympique oblige, elle sait que les attentes seront importantes, mais aussi que son plus grand défi sera de ne pas reprendre le chemin qui l’a menée hors piste. Pour la Tessinoise de 26 ans, la quête de médailles ne doit plus éclipser le besoin de sérénité. Lara #Gut la championne ne court pas après les interviews où, inlassablement, elle doit parler objectifs, moyens engagés, efforts consentis, chrono. Lara #Gut la jeune femme, curieuse de culture et de nouvelles expériences, a accepté de rencontrer Le Temps pour un entretien garanti sans ski. Promesse (presque) tenue.

Le Temps: Comment va Lara, la personne derrière l’athlète?

Lara Gut: Je vais bien. Je vais mieux. Mais je me rends compte que c’est un challenge quotidien de maintenir un équilibre. Il ne suffit pas de l’atteindre; il faut s’efforcer d’y rester. J’essaie d’être heureuse chaque jour à travers de petites choses, et de ne pas planifier que sur le long terme. Cela aide à tout relativiser.

A chaque jour son petit objectif?

Ce ne sont même pas des objectifs. C’est le problème de notre société: nous sommes toujours en quête d’une performance et, lorsqu’on la réalise, il faut déjà penser à la suivante. Comme si l’instant présent ne valait pas la peine d’être vécu. Désormais, j’essaie de faire de mon mieux, mais j’ai compris le risque de toujours en vouloir plus. Aujourd’hui, je cherche à apprécier ce que je suis en train de faire, même s’il y a des journées plus passionnantes que d’autres. Je ne me fiche pas de l’avenir, je sais que demain arrive, mais je dois concentrer mes efforts sur aujourd’hui.

Vous affichez le sourire de celle qui a beaucoup souffert…

Pendant mes sept mois de convalescence, j’avais tout le temps pour moi. C’était nouveau. Cela m’a permis de me rendre compte qu’il n’est pas simple d’exister vraiment derrière l’image qu’on renvoie. Les réseaux sociaux et les interviews ne donnent qu’un point de vue partiel sur la réalité d’un athlète, mais il est facile de s’y enfermer et d’oublier ce qu’il y a au-delà. Blessée, je suis redevenue une personne normale, et cela m’a fait comprendre l’importance de ne pas négliger cette partie de moi-même.

Depuis votre accident, vous avez passé beaucoup de temps à lire. Quelle influence sur votre nouvelle philosophie?

Le fait de lire a été plus déterminant que les livres que j’ai lus. En me plongeant dans des bouquins, j’ai compris que des choses très variées pouvaient me faire du bien. Je dois retenir cet enseignement-là, surtout maintenant que j’ai recommencé à skier et que je vais reprendre les voyages pour les courses. Pour moi, la lecture est une manière d’arrêter le temps. Je me coupe de tout et cela me permet de me ressourcer.

Est-il facile de trouver des heures creuses pour lire dans un emploi du temps d’athlète réglé à la minute?

Non, ce n’est pas simple, mais la vie de personne ne l’est. Tout est question de priorités. Si je repousse toujours ce qui pourrait m’aider, me détendre, je vais finir par le payer. Il ne faut pas toujours courir pour faire plaisir à tout le monde quand ce dont on a besoin, c’est de lire pendant une heure.

Quitte à faire une heure de préparation physique en moins?

Ce n’est pas sur la préparation physique que je vais gagner du temps. Mais vous savez, mes journées ont 24 heures, il reste du temps après le sommeil, le sport et les soins. Simplement, au lieu de traîner sous la douche, je vais peut-être n’y rester que cinq minutes et laisser mes cheveux sécher tout seuls pendant que je lirai…

Qu’avez-vous lu pendant votre convalescence?

Mon physio m’a prêté une très longue saga intitulée Les Enfants de la Terre, qui compte six tomes. Il m’a dit que, peut-être, je me reconnaîtrais un peu dans l’histoire d’Ayla, une jeune Homo sapiens élevée par des Néandertaliens pendant la préhistoire. Il a vu juste. Comme Ayla, j’étais à la recherche de moi-même. De ma voie. Elle m’a accompagnée depuis le jour de ma blessure jusqu'au moment où j'ai de nouveau pu marcher, soit pendant trois ou quatre mois. Cela m’a fait bizarre quand elle n'a plus été là… Après cela, j’ai enchaîné les livres. J’habite seule depuis le mois d’avril, et je n’ai dû allumer la télévision que deux ou trois fois.

Quels genres vous plaisent?

Je lis essentiellement des romans, et j’aime qu’ils me permettent d’apprendre des choses sur l’histoire ou d’autres régions du monde. J’ai lu pas mal de récits sur les années 1900, notamment des ouvrages de Ken Follett. Cela me permet de découvrir le passé à travers un prisme plus ludique que les bouquins d’école. J’ai besoin de la fiction. Le premier livre qui m’a vraiment marquée, c’est L’Ombre du vent, de l’Espagnol Carlos Ruiz Zafon, que j’ai d’ailleurs dévoré deux fois.

Vous parlez cinq langues, dans laquelle lisez-vous?

Si j’ai le choix, en italien. Après, ma mère et ma tante ont beaucoup de livres en français que j’emprunte et, lorsque je suis en voyage, j’ai tendance à acheter des bouquins en anglais. La littérature m’a aidée à enrichir mon vocabulaire et à renforcer ma grammaire dans les différentes langues, mais c’est en parlant que j’ai vraiment appris à les utiliser.

Lisez-vous aussi tout ce qui est écrit à votre sujet?

Non. Je n’aime pas ça.

Quand avez-vous arrêté?

Après la énième fois qu’un article m’a blessée. C’est arrivé souvent.

Qu’est-ce qui peut vous heurter?


Un athlète fait de son mieux. Toujours. Quand il n’est pas à la hauteur de ce qu’il voulait faire, c’est déjà assez difficile de vivre avec sa propre déception. Il n’a pas besoin que tout le monde le juge, et écrive ce qu’il aurait pu faire différemment. Ma vie m’appartient. Personne n’est là pour partager mes sacrifices.

Justement, vous avez écrit quelques chroniques dans «Le Matin Dimanche» pour mettre votre propre ressenti en avant…

J’adorais écrire à l’école, mais je n’ai plus trop l’occasion de le faire depuis que j’ai obtenu ma maturité fédérale. Accepter de tenir une chronique était un challenge pour moi, pour voir si j’arrivais à sortir les concepts que j’avais dans la tête. L’écriture permet de structurer sa pensée. Des fois, le matin sur un télésiège, je me dis que ce serait génial d’écrire sur tel ou tel sujet de la vie d’un athlète… Et l’après-midi, je suis déjà passée à autre chose. Pour l’instant, j’ai l’impression que je n’ai rien à apprendre à personne. Je dois encore mûrir.

Il y a aussi le cinéma. En 2012, vous avez tenu le premier rôle du film «Tutti Giù», qui racontait l’histoire d’une jeune et talentueuse skieuse…

Cette expérience m’a aussi aidée à faire la différence entre l’image que je renvoie et la personne que je suis. Dans ce film, j’ai joué un rôle. On voyait mon visage, on entendait ma voix, mais ce n’était pas moi. C’est une sensation proche de celle que vit un athlète.

Le scénario était pourtant en partie inspiré de votre parcours…

La protagoniste avait 16 ans, moi déjà 21 à ce moment. Je m’étais déjà blessée. Je devais éluder toutes mes expériences, faire comme si je ne savais pas les épreuves qui pouvaient attendre Chiara. Je devais faire passer à l’écran une insouciance que je n’avais déjà plus.

Le même réalisateur, Niccolo Castelli, prépare aujourd’hui un documentaire sur vous. Qu’est-ce qui vous intéresse dans ce projet?

J’espère précisément que nous réussirons à faire passer ce que je vis comme personne. Après, le cinéma est un monde fascinant, mais s’y investir est un travail à 100%. Et j’en ai déjà un.

Celui de skieuse. Correspond-il à ce que vous imaginiez quand vous l’avez choisi?

Je n’ai jamais choisi le métier de skieuse; j’ai choisi de skier. Ça, j’adore. Après, le métier… Il faut apprendre à vivre avec certaines contraintes. Personne ne te prévient que devenir une athlète professionnelle te prendra tout entière. Que cela occupera chaque minute de ton temps. Personne ne t’explique que passer du temps avec tes amis, lire ou cuisiner est un luxe dans cette vie-là. Mais moi, aujourd’hui, j’ai décidé de montrer que c’est conciliable.

Comment voyez-vous ce travail lorsque vous le comparez aux emplois plus classiques de vos amis?

Il est très intense. Mais il vaut le coup, pour la minute et demie qu’on passe sur la piste lors d’une course. Le prix à payer est très élevé, mais ce que j’obtiens en récompense est très rare.

A quelle profession se destinait la petite Lara?

Sincèrement, je ne me projetais pas. C’était plus simple. Gamin, on vit l’instant présent sans se poser de questions.

Votre projet de reprendre des études de marketing est-il toujours d’actualité?

Pour l’instant, je fais une sorte d’apprentissage sur le terrain, car je m’implique beaucoup dans ma propre stratégie de communication, dans la réalisation de mon nouveau site internet, dans la gestion de mon image sur les réseaux sociaux. J’apprends petit à petit la manière de fonctionner de ces domaines. Ce n’est pas quelque chose que je vois aujourd’hui comme une reconversion possible, mais parfois je discute de ces aspects avec mon frère Ian – lui aussi skieur – et j’ai l’impression que ce serait plus simple de faire tout cela pour quelqu’un d’autre. Car, alors, on envisage tout cela comme un travail. C’est plus facile de mettre une certaine distance.

Vous êtes très active sur Facebook, Instagram, Twitter… Que n’y publiez-vous pas?

Je suis une sportive et je fais du ski. Avant de publier quelque chose, je me demande si cela a quelque chose à voir avec mon activité ou si cela n’appartient qu’à moi. Après, je partage aussi des images de mes vacances et de belles photos… Ce que je veux garder privé, c’est ma vie avec mes amis, mes copains, ma famille. Ces relations, il faut les vivre avec les personnes concernées, pas par l’entremise d’un téléphone.

Vous affichez en revanche votre amitié avec la joueuse de tennis Timea Bacsinszky ou des champions d’autres sports. Qu’est-ce qui vous lie?

On partage un quotidien un peu bizarre. A être tout le temps sur la route. A devoir gérer une image de personnalité publique, et les émotions qu’il y a derrière. On vit tous les moments forts d’une victoire et la grosse déception de l’échec. Cela nous permet de nous éviter les questions naïves. Si Timea est éliminée d’un tournoi, les gens vont probablement lui demander si elle est déçue. Les journalistes aussi. Une autre athlète, jamais. Aussi, les connexions se font plus rapidement. La première fois que je l’ai vue jouer, je me suis aussi dit que nous pouvions apprendre mutuellement de nos expériences, notamment sur la manière d’appréhender mentalement la compétition.

Vous avez souffert d’avoir oublié la personne derrière l’athlète. Ne craignez-vous pas, en écoutant la personne, de perdre l’athlète?

J’ai commencé à skier à haut niveau vers 14-15 ans. J'arrêterai probablement après mes 30 ans. La personne passe par plusieurs phases pendant ce laps de temps. Aujourd’hui, à 26 ans, je pourrais ne sortir qu’en talons hauts et très maquillée, ce qui aurait été bizarre lorsque j’avais 17 ans. J’étais une adolescente, je suis une femme, c’est très différent. L’athlète, en revanche, suit la même routine tout au long de sa carrière: elle s’entraîne et, si elle le fait suffisamment, comme il faut, elle obtient des résultats. Le chemin est bien balisé. Il est plus difficile de perdre la skieuse en route que l’être humain.

Questionnaire de Proust

Quel détail de votre biographie aimeriez-vous changer? La date de ma mort: lorsqu’elle arrivera, je la repousserai.

Quel don aimeriez-vous avoir? Pouvoir me téléporter.

Dans quelle langue rêvez-vous? En général, en italien. Mais cela dépend des gens avec qui je suis. Cela peut être en français, en anglais… Au Chili, j’ai même rêvé en espagnol. En allemand, non, je ne rêve pas: je ne fais que des cauchemars (rires).

Le personnage historique que vous détestez? Tous les dictateurs.

Qui est votre héros? Mon père.

Et votre héroïne? Ma mère!

La chanson que vous avez honte d’aimer? «Bene ma non benissimo», de Shade, le hit de cet été en Italie. Je le chante souvent. Trop souvent.

La dernière fois que vous avez pleuré? Il n’y a pas longtemps. Je ne me rappelle plus pour quelle raison, mais c’était des larmes d’émotion, de bonheur.

Trois adjectifs pour vous qualifier? Solaire, têtue et optimiste.

Lara Gut en dates

199:1 Naissance à Sorengo, au Tessin.

2007: Débuts en Coupe du monde de ski lors d’un slalom à Lienz, en Autriche.

2008: Première victoire en Coupe du monde lors d’un super-G à Saint-Moritz.

2009: Luxation de la hanche droite; manque une saison de ski.

2012: Sortie du film «Tutti Giù», dans lequel elle joue le rôle d’une jeune skieuse.

2014: Médaille de bronze aux Jeux olympiques de Sotchi.

2016: Remporte le classement général de la Coupe du monde.

2017: Blessure au genou aux Championnats du monde de Saint-Moritz.

Le Temps


Revenir en haut Aller en bas
Lahm

avatar

Messages : 12475
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Lun 23 Oct - 8:30

La championne du monde de descente, la Slovène Ilka #Stuhec, a été victime dimanche d'une rupture des ligaments croisés au genou gauche et sa participation aux JO de Pyeongchang en février est compromise, a annoncé son agent.
Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 10:59

La championne du monde de descente, la Slovène Ilka #Stuhec, a été victime dimanche d'une rupture des ligaments croisés au genou gauche et sa participation aux JO de Pyeongchang en février est compromise, a annoncé son agent. "Pendant son entraînement à Pitzal (Autriche, ndlr), Ilka #Stuhec a chuté et s'est blessée au genou gauche", a indiqué son agent dans un communiqué, soulignant que les examens avaient révélé une "rupture des ligaments croisés". "A ce stade, il semble que Ilka Stuhec va devoir manquer la plus grande partie de la saison, non seulement la Coupe du Monde, mais aussi les JO d'hiver en Corée du Sud", a-t-il été ajouté. "Triste et en colère, mais motivée pour revenir", a tweeté de son côté la championne.


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:03

Le calendrier de la coupe du monde de ski alpin dames 2018


La coupe du monde féminine débutera traditionnellement à Soelden le 28 octobre. Ensuite ce sera Levi, l'Amérique du Nord, Val d'Isère, Courchevel, les classiques de janvier, la pause olympique et les dernières étapes en mars...

Un calendrier sans surprise

Avec un agenda bien rempli pour les meilleures skieuses de la planète. Toutes les "étapes stars" conservent évidement leur place dans le circuit. On notera le retour de Killington (USA) suite à l'énorme succès populaire et sportif rencontré l'an passé dans cette station. Même récompense pour la station Italienne de Kronplatz, avec sa terrible pente, qui organisera son géant.

Val d'Isère et Courchevel seront à l'honneur en décembre.

Une descente, un super-g et un géant seront à l'affiche sur les pentes Savoyardes. L'année civile 2017 se terminera à Lienz.

Janvier déterminant

Ensuite on aura un mois de janvier très chargé, JO obligent, avec le City Event à Oslo dès le jour de l'an. Neuf étapes différentes sont prévues sur cette période qui sera déterminante pour le général. En février ce sera Garmisch puis tout le monde s'envolera pour les JO de PyeongChang. La course aux médailles battra son plein durant une grosse quinzaine de jours. A noter que les épreuves olympiques ne comptent pas pour le général de la coupe du monde.

En mars les filles devront encore trouver les ressources physiques et mentales pour briller à Ofterschwang et Crans-Montana. La saison se terminera en Suède avec les traditionnelles finales de coupe du monde.

Ski-nordique.net


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:10

Le calendrier de la coupe du monde de ski alpin 2018


Cet hiver 2018 s'annonce magnifique avec évidemment les JO en février mais on va se régaler aussi avec les très nombreuses courses du calendrier mondial. Coup d'envoi le 29 octobre à Soelden...

Sölden et Levi pour débuter

La Fédération Internationale de Ski reste dans la tradition, c'est bien normal, avec une première étape à Soelden pour lancer la saison sur le glacier du Rettenbach. Ensuite direction le cercle polaire pour trouver la neige de Levi avant le grand voyage outre Atlantique pour retrouver Lake Louise puis les pentes spectaculaires de Beaver Creek.

Val d'Isère en décembre

La station organisera cette année en géant et un slalom très attendus. Le reste du mois de décembre sera totalement Italien avec les épreuves de vitesse de Val Gardena et Bormio, de retour au calendrier, et les épreuves techniques de Madonna et Alta Badia.

Les classiques de janvier

On débutera l'année tranquillement avec le City Event d'Oslo et le slalom de Zagreb. Après on aura que du "lourd" avec dans l'ordre : Adelboden, Wengen, Kitzbühel et Schladming. Des dizaines de milliers de fans viendront mettre le feu sur ces épreuves Suisses et Autrichiennes. Garmisch et Stockholm viendront clôturer ce mois très chargé.

Février réservé pour les JO 2018 de PyeongChang.

Tout le monde oubliera la coupe du monde durant quinze jours. Cette fois on ne comptera plus les points, seules les médailles seront importantes et certains déçus vont probablement en profiter. Aux JO tout sera possible, l'histoire est là pour le démontrer.

Mars pour terminer

Après PyeongChang, point culminant de l'hiver, il ne sera pas facile de se replonger dans le quotidien. Trois étapes sont au programme avec Kranjska Gora pour les techniciens, Kvitfjell pour les spécialistes de la vitesse et les finales de coupe du monde à Aare pour les meilleurs mondiaux.

Ski-nordique.net


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:12

Vonn fait son retour dans la discipline

On s'attendait depuis quelques jours à la venue de l'Américaine sur ce premier géant de la saison. La nouvelle est aujourd'hui officielle : Lindsey #Vonn prendra le départ samedi à #Sölden. Deux ans après son dernier géant en coupe du monde, cinq ans après sa dernière apparition sur le glacier du Rettenbach, elle tente un comeback assez incroyable.

Son entraineur Patrick Riml l'annonce en grande forme pour cet hiver :

"Elle va egaler puis dépasser le record de victoires en coupe du monde de #Stenmark (77 pour Vonn, 86 pour le Suédois). Lindsey repartira également des JO avec une ou plusieurs médailles d'or."

Ski-nordique.net


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:17

Tessa Worley commence fort

La double championne du monde et vainqueur du globe 2017 de la spécialité a pris aujourd'hui une superbe seconde place lors du géant de Soelden remporté par l'Allemande Viktoria #Rebensburg...

Une saison très bien lancée

Après un dernier hiver de rêve, tout le monde citait logiquement Tessa #Worley comme favorite pour ce géant d'ouverture disputé sur une piste raccourcie en raison d'un vent trop fort. Un peu trop prudente lors du premier parcours, la skieuse de l'équipe de France termine 6eme d'une première manche gagnée par l'ancienne Manuela #Mölgg devant l'autre favorite du jour, la N°1 mondiale Mikaela #Shiffrin. Trois heures plus tard c'est une Worley beaucoup plus agressive qui pousse le portillon. Dans le bon rythme dès les premières portes elle trouve le compromis idéal entre agressivité et gestion de course. Son parcours est quasi parfait, elle s'installe en tête de ce géant d'ouverture.

#Rebensburg était la plus forte

Juste après le passage de Tessa #Worley, Tina #Weirather connait l'élimination et la Suédoise Sara #Hector perdre pas mal de terrain. Vient ensuite le tour de Viktoria #Rebensburg. Sacrée championne olympique de la discipline en 2010, régulièrement parmi les toutes meilleures depuis son exploit, l'Allemande fait tout juste. Elle négocie très bien le mur et parvient à conserver de la vitesse sur la seconde partie de la piste beaucoup plus plate. Une performance qui lui permet de passer devant la Française pour seulement 0.14sec. Rebensburg célèbre aujourd'hui sa 14eme victoire en coupe du monde pendant que sa rivale #Worley grimper pour la 21eme fois sur un podium.

Moelgg proche d'un exploit historique

Agée de 34 ans, deux mois et quelques jours, l'Italienne du Haut-Adige pouvait devenir la plus ancienne skieuse gagnant en coupe du monde. Meilleur chrono de la première manche elle donne tout sur le second tracé mais perdra tout de même plusieurs dixièmes dans le mur, glacé à souhait, avant de terminer troisième de ce géant à 0.53sec.

12eme podium en carrière à la clé.

L'espoir Autrichienne Stefanie #Brunner, que l'on citait vendredi comme une redoutable outsider, prend une chouette 4eme place. Mikaela #Shiffrin, la petite amie du Niçois Mathieu #Faivre, termine au 5eme rang après une seconde manche moyenne. En difficulté sur la partie la plus raide, l'Américaine n'a pas su trouvé le bon rythme sur le deuxième tracé. La Suissesse Wendy #Holdener, une des reines du slalom, se classe 6eme après le meilleur géant de sa carrière. Ensuite on trouve les Norvégiennes avec Mowinckel 7eme et surtout Kristin Lysdahl, 21 ans, vainqueur de la Coupe d'Europe de géant l'an passé et deuxième du général. Un nom à retenir au plus vite.

A noter la jolie 14eme place de Estelle #Alphand, néo-Suédoise, et le 17eme rang de Taina Barioz. Prochaine épreuve dans deux semaines à Levi avec un slalom.

Ski-nordique.net


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:19



Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:21

Viktoria Rebensburg, gagnante du géant de Soelden, prend la tête du général après la premère épreuve de la saison devant Tessa Worley...

#Sölden2017 Géant : 1/ Viktoria #Rebensburg 2/ Tessa #Worley 3/ Manuela #Moelgg



Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:24

Viktoria #Rebensburg : "#Sölden2017 c'est toujours compliqué"

14eme succès en carrière

Le deuxième sur cette piste de Soelden après 2010. Viktoria #Rebensburg a vaincu ses craintes aujourd'hui en Autriche en renouant avec le podium et la victoire sur une piste ou elle restait sur plusieurs contre-performances.

"Je suis très contente, Soelden c'est toujours très compliqué pour moi" expliquait-elle en conférence de presse. "Je ne réussis pas souvent ici et aujourd'hui c'était une course un peu folle, notamment la seconde manche." "Je suis très surprise par victoire, jamais je n'aurais imaginé pareil scénario. C'est vrai que les profils avec une pente raide, j'aime bien."

Ski-nordique.net


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:27

"Mon premier podium à #Sölden2017"

Tessa #Worley était très contente tout à l'heure en conférence de presse. La skieuse du Grand Bornand soulignait notamment son premier podium sur cette piste après huit tentatives infructueuses lors des saisons précédentes... "Je ne savais pas s'il y avait un signe indien contre moi à Sölden, mais je devais réagir et je suis contente de l'avoir avec ce premier podium ici." indique t'elle sur le site de l'Equipe. "Entre les deux manches, j'étais un peu énervée contre moi-même, de ne pas avoir tout donné d'entrée, d'avoir été trop gentille. La première manche (6e à 64 centièmes de #Moelgg) m'a rappelé de mauvais souvenirs, j'étais trop en retenue mais j'ai su rectifier le tir en deuxième manche. Je n'avais qu'une envie : aller dans la pente, attaquer jusqu'en bas et en pas lâcher une seule courbe. Je n'ai pas de regrets sur cette deuxième place. J'aime beaucoup Viktoria #Rebensburg, on s'entend très bien. Je suis très satisfaite d'être sur le podium avec elle. Maintenant, je va essayer d'enchaîner à Killington dans un mois."

Ski-nordique.net


Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18839
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    Dim 29 Oct - 11:29

Le géant de #Sölden2017 est annulé

Comme on pouvait le craindre le premier slalom géant de l'hiver prévu ce matin en Autriche a été annulé en raison d'un vent trop violent... La FIS a pris la décision à 6h45 ce matin. A noter que ce géant ne sera pas repris durant l'hiver.

Ski-nordique.net


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2017-2018
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2015-2016
» Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2015-2016 V2
» Le topic du ski et des sports d'hiver saison 2016-2017
» Le topic du ski et des sports d'hiver V2
» Le topic du ski et des sports d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bayernforumfan-fr.com  :: Côté détente :: Les Autres Sports-
Sauter vers: