bayernforumfan-fr.com

Le forum non-officiel des fans du Bayern. Retrouvez toutes les news, transfert, interviews, résumés de matchs et fiches de joueurs de ce club mythique
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Entraineur] Ottmar Hitzfeld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
King Kahn



Messages : 12541
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   Jeu 30 Juil - 19:02

Certes, mais dans le cas de Kroos, je ne suis pas certain que Guardiola est le premier responsable. Quant à Alonso, je pense qu'avec un effectif un minimum épargné par les blessures il aurait sans doute beaucoup moins joué. Après je comprends ton propos, et au fond de manière plus générale c'est ce que certains reprochent à Guardiola: d'avoir hispanisé, ou latinisé le Bayern, et je comprends ce point de vue. Mais bon, en même temps c'était assez prévisible à son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Rekordmeister

avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 42
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   Ven 31 Juil - 19:44

La "latinisation" du Bayern est quand même à prendre avec des pincettes.

Sous Guardiola les arrivées latines sont: Thiago, Bernat, Alonso, Reina, Costa (mais il y a aussi eu une grosse tradition brésilienne au Bayern...).

germaines: Götze, Rode + deux gros espoirs: Kimmich, Kurt et un banquette: Ulreich.

Autres: Lewandowski (viens de Bundesliga), Benatia.

Discutable: Vidal, certes latins, mais ayant évolué en Bundesliga.

Les départs: germains: Kroos, Schweinsteiger, Gomez et 4 qui n'ont pas percés: Emre Can, Petersen, Contento, Weiser.

Latins: Gustavo (mais tradition brésilienne), Reina, Pizarro(âge).

Autres: Tymoschuk (âge) , Mandzukic, et qui n'a pas percé, Shaqiri, Van Buyten (retraite).

Les intégrations de jeunes:

autres : Hojbjerg.

Allemands: Gaudino, Scholl.


Au final la latinisation toutes sommes faites c'est 2 joueurs latins en plus dans l'effectif. Le Bayern a perdu plus de joueurs allemands qu'ils en ont achetés mais en grande partie car, plusieurs n'ont pas percés. En contre partie les intégrations de jeunes et les jeunes joueurs achetés avec un fort potentiel sont essentiellement allemand... de ce point de vue là le Bayern semble continuer à nourrir son identité. En gros on a perdu deux cadres majeurs allemands, Kroos, qui part pour plus d'argent comme Ballack en son temps, et Schweinsteiger qui veut tester l'étranger....

Conclusion, si il y a une légère tendance à l'hispanisation, c'est un peu radical de parler de perte d'identité, surtout quand on voit la stratégie concernant les espoirs...
Revenir en haut Aller en bas
Rekordmeister

avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 42
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   Ven 31 Juil - 19:57

Et pour finir un dernier fait concernant en particulier le transfert de Schweisteiger: l'évolution du nombre de matchs, et de temps de jeu durant les 8 dernières années de sa carrière (avec sélections)

2007/2008: 61 matchs 4081 min.
2009: 56 matchs 4336 min.
2010: 63 matchs 5503 min.
2011: 51 matchs 4293 min.
2012: 44 matchs 3842 min.
2013: 48 matchs 3935 min.
2014: 46 matchs 3468 min.
2015: 31 matchs 2164 min.

Cette diminution du temps de jeu étant lié à son état de forme physique et notamment de pépins récurrents aux articulations.

Quand on tient compte de son désir de partir (le Bayern a tenté plusieurs fois de le faire re-signer), d'un Guardiola qui préfère éviter les bras de fer contractuel avec des joueurs qui veulent aller ailleurs, et qu'on y ajoute la réduction progressive de son temps de jeu par saison... ça vaut peut être la perte d'identité (sans compter une forme de classe du club vis à vis du joueur).

(et pour moi je me demande si c'est pas comme Hargreaves, on refile à Manchester un joueur usé qui ne jouera pas très longtemps même si Hargreaves a gagné une seconde LDC avec United).
Revenir en haut Aller en bas
Berni

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 04/08/2012

MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   Ven 31 Juil - 21:00

C'est vrai que le départ de Schweini est plus symbolique qu'autre chose. Parce que il a quand même de moins en moins d'impact dans le jeu et dans le nombre de minutes jouées dû à ses blessures.

Ce qui m'embête un peu plus c'est les rumeurs de plus en plus insistantes sur la plupart des joueurs allemands du Bayern (Götze, Müller, ...). C'est comme ci depuis que Guardiola est là, on a l'impression que les joueurs allemands sont moins retenus et du coup il y a beaucoup de rumeurs autour de ces joueurs. Il n'y a pas de fumée sans feu et moi je me demande si il y a pas un désaveu implicite des joueurs allemands envers Guardiola. La sortie de Müller en LDC l'année dernière avec le "Quand va s'arrêter ce bordel ?" et pas mal de dire de journalistes qui parlent de tensions entre Pep et Müller ou Götze ne tirent pas ses sources que d'affabulations sorties tout droit de l'imagination débordante de journalistes j'ai bien peur. On sait pas trop ce qu'il se passe au Bayern car ils sont assez discrets de par leur culture, mais je t'avoue que j'aimerais bien savoir ce qu'il en ait réellement...
Revenir en haut Aller en bas
King Kahn

avatar

Messages : 12541
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   Lun 17 Aoû - 19:45

Citation :
Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l’ancien entraineur du Bayern, estime que le club munichois ne fait pas assez confiance à l’international allemand Mario [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Mario [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a beau faire partie des joueurs les plus chers de l’histoire du Bayern (ndlr, il a été recruté pour 40M€), il n’est toujours pas titulaire au sein de la formation bavaroise. Pep [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] l’utilise le plus souvent comme remplaçant et cette année il a même fait venir un concurrent supplémentaire à son poste, en la personne de Douglas [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Une situation que le joueur a du mal à comprendre et il n’est pas le seul. Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l’ex-coach de l’équipe munichoise a aussi fait part de son étonnement par rapport au statut qu’a le héros de la finale du dernier Mondial du côté de l’Allianz Arena. « S’ils croyaient en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ils ne serait pas allés chercher Douglas [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], a confié le respectueux technicien à Sky. Des joueurs comme [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ont quitté le Bayern et Xabi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sont arrivés pour les remplacer. Ce sont des bons joueurs, mais le club a complètement abandonné le marché allemand et c’est problématique. La tendance est de parier sur les étrangers et le Bayern a abandonné la mentalité allemande ». goal.jpg

Il est pas tendre et a entièrement raison
Revenir en haut Aller en bas
David - Villa

avatar

Messages : 18927
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   Mar 10 Nov - 21:29

« MARIO [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ÉTAIT LE PLUS FOU »

Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est une des figures emblématiques du banc bavarois. Il revient dans nos colonnes sur cette période où il a dû gérer les plus grosses têtes de cochons du foot allemand ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) pour en faire une machine à gagner.

Comment décririez-vous le Bayern ?
Avant tout, ce fut un grand honneur et privilège d'avoir été engagé comme entraîneur du grand Bayern Munich. J'ai eu l'opportunité et la chance d'avoir été partie intégrante de l'histoire du club, en laissant une forte empreinte lors de mon passage. Même si je suis sorti épuisé de mes six années au Bayern, je ne peux pas m'empêcher de voir ça comme une expérience incroyable. La signification de ce lub pour moi ? Bayern fait partie du top 3 mondial aux côté de Barcelone et du Real Madrid. Le Bayern représente un label de classe mondiale.

Avant d'entraîner le Bayern, vous les avez affronté à maintes reprises dans les années 90. Comment décririez-vous ces joutes ?
Le Bayern a longtemps été le champion en série, donc vous devez les affronter, ils sont « l'équipe à battre » (en VF dans le texte, ndlr). Pour chaque coach, chaque équipe, c'est le plus gros challenge qui soit de les battre. Si ça se produit, comme Arsenal l'a fait en Ligue des champions récemment chez eux, c'est simplement sensationnel. La principale raison pour laquelle il est si difficile de les battre, c'est leur capacité exceptionnelle à produire de la qualité en masse. Ils ont plus de joueurs de classe mondiale que n'importe quelle autre équipe. Donc, même s'il y a des joueurs blessés ou suspendus, l'entraîneur peut toujours compter sur plein d'autres joueurs.

Vous êtes arrivé au Bayern en 1998, juste après [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Dans quel était avez-vous trouvé le club ? Qu'avez-vous pensé lorsque vous êtes arrivé ?
J'étais dans la forme de ma vie après un break. J'étais très positif à l'idée de devenir l'entraîneur du Bayern Munich après une expérience pas forcément satisfaisante en tant que directeur sportif du Borussia Dortmund. L'équipe me semblait très bonne, même s'il y avait soi disant des caractères difficiles que Giovanni [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avait plus ou moins couvé. J'ai très rapidement réalisé une autre chose : la classe mondiale ne se trouvait pas seulement sur le terrain, mais aussi au niveau de la direction. Avec Franz [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] comme président, Uli [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] comme directeur sportif et Karl-Heinz [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] comme dirigeant. Ceci dit, je dois ajouter que cette constellation ne m'a pas forcément rendu la tâche facile… (sourires)

Pourquoi vous a-t-on choisi, vous ? Que vous a dit Uli [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ?
Il n'y a pas eu de surprise. J'étais en contact avec Franz [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avant. Il m'avait dit : « Tu seras le prochain entraîneur du Bayern Munich. » C'était simplement une question d'heure.

Uli [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avait comparé l'équipe à une « meute de loups ». Que pensez-vous de cette comparaison ?
Uli avait raison, ce surnom allait très bien à l'équipe. Il y avait tellement de « stars » dans cette équipe et de gloire autour. On avait [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – pour ne citer que les noms les plus célèbres de cette ribambelle de personnages.

Vous vous êtes battus pour signer Stefan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à votre arrivée. J'ai cru comprendre que plusieurs dirigeants et joueurs s'étaient opposés à sa venue. C'est vrai ? Pour quelle raison s'opposaient-ils à cette venue ?
Honnêtement, je comprenais totalement que les gens qui géraient le club n'étaient pas enjoués à l'idée de faire signer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Le club rencontrait des difficultés en termes de discipline et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] n'était pas forcément connu pour sa discipline quand il jouait au Borussia Mönchengladbach. Mais je le voulais éperdument dans l'équipe. J'étais persuadé qu'il deviendrait le leader de la meute, de cette meute de loups. J'étais en intense recherche de ce genre de profils étant donné que Lothar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] venait de fêter ses 37 ans et ne pouvait plus jouer ce rôle de leader longtemps.

Et le surnom FC Hollywood, pensiez-vous que c'était mérité ?
FC Hollywood est le bon terme. C'était comme ça à l'époque au Bayern. Ça veut tout dire. Il y avait un manque de discipline, certes, mais les incidents pas très sympa dont tu aurais aimé pouvoir te passer étaient légion.

« Je suis arrivé au Bayern avec mes idées : pas de libéro, une défense à 4, quadrillage du terrain plutôt et surtout, très importat, l'arrivée du pressing. » Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En tant qu'entraîneur, n'en aviez-vous pas assez de voir vos joueurs sans cesse dans les colonnes de la Bild Zeitung ou autres tabloïds ?
En effet, j'en avais assez de voir tout ça. J'avais cette envie de domestiquer la meute, tout en sachant que ça ne se ferait pas en un jour. C'était une stratégie mise en place petit à petit et à laquelle je me suis tenue. Je voulais montrer aux joueurs ce qu'était la discipline et ceux qui ne suivaient pas les consignes se voyaient punis.

D'ailleurs, vous êtes celui qui a mis fin à cette période du FC Hollywood. Comment y êtes-vous parvenu ?
Par exemple, il y avait des amendes élevées à payer. Il s'est trouvé que c'était une bonne technique pour faire comprendre les choses aux gens. Je n'étais pas préparé pour faire face à tant de stars dans cette équipe, je voulais que l'équipe devienne la star du spectacle. Petit à petit. Jour après jour, en transformant, développant. Au final, j'y suis arrivé quand j'ai senti que tout le monde mettait l'équipe en avant, au-delà de tout intérêt individuel. Nous avions un très bon esprit d'équipe qui a donné naissance à une mentalité de gagnant. Tout le monde pouvait voir que le moyen choisi nous menait vers le succès.

Comment êtes-vous parvenus à museler ce trio infernal composé de Basler, Effenberg et Matthäus ?
Je suis parti du principe que je pouvais les motiver pour prendre leurs responsabilités, le leadership, au sein de l'équipe et pour l'équipe. Ils sont devenus des personnes importantes sur lesquelles on pouvait se reposer. Bien sûr, j'ai dû leur faire comprendre qu'ils pouvaient venir me parler. Ce fut, comme je l'ai dit plus tôt, un long et continuel processus comprenant de nombreuses discussions, des traitements individuels et de la correction de mon côté. Les joueurs savaient très bien que je ne les laisserais pas tomber s'ils s'en tenaient aux principes que j'avais annoncé comme être des aspects-clé.

Quand vous arrivez au club, l'équipe gagne déjà, presque invincible. Que change-t-on dans une équipe qui gagne pour qu'elle gagne encore mieux ?
Bon, la qualité des joueurs était évidente. Ce qui était un problème : impossible d'amener plus de qualités sur le terrain, dans le jeu. Donc je suis arrivé avec mes idées tactiques en décidant de jouer sans libéro. J'ai introduit la défense à quatre. Quadriller le terrain plutôt que du marquage individuel. Et surtout, très important, l'arrivée du pressing.

Vous venez de parler du poste de libéro. Pouvez-vous nous en dire plus sur Lothar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], s'il vous plaît ? Comment le décririez-vous ?
C'était le capitaine de l'équipe donc il méritait une vraie place dans l'équipe. Il avait été élu Meilleur joueur de l'année, par exemple. Je suis très fier d'avoir eu un joueur de son calibre dans mon équipe, je peux vous le dire. Ceci dit, il avait déjà 37 ans et il sentait que la fin de sa carrière était proche. Une situation pas évidente à gérer, comme lui comme pour moi.

« Juste après la finale perdue contre Manchester en 1999, j'ai convoqué l'équipe pour ce qui a été la plus longue réunion de toute ma vie. » Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Surnommé le « haut-parleur » pour sa propension à l'ouvrir tout le temps, taupe de Bild et également en perte de vitesse du fait de son âge grandissant, vous avez quand même milité pour garder [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Pourquoi ?
Tout se que j'ai fait, c'est lui demander de ne pas quitter l'équipe durant l'hiver. C'était l'un des plus grands joueurs que l'Allemagne a connu et je ne voulais pas le voir sortir par la petite porte.

Mario [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avait refusé de renouveler son contrat parce qu'il demandait le même salaire qu'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Après coup, quel regard portez-vous sur cette histoire ?
C'est comme ça que Mario [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a voulu que les choses se passent. Je ne vois pas trop l'intérêt de revenir là-dessus. Il était sûr d'être titulaire pendant les deux saisons suivantes au Bayern. Mais Kaiserslautern était très proche de sa ville natale. C'était une décision comme une sorte de retour aux racines.

Honnêtement, qui était le gars le plus fou que vous ayez entraîné au Bayern ?
(il réfléchit) Mario [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il avait toujours plein d'idées, certaines étaient folles, d'autres le rendaient très difficilement contrôlable. Son plus gros problème, c'était le manque de discipline. Ceci dit, c'était vraiment un bon gars et une personne honnête.

Quelles sont vos plus belles anecdotes de cette époque au Bayern ?
(il pouffe) Par où dois-je commencer ? Bon, il y a eu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] éclatant la tête de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] durant un entraînement, poussant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à quitter le terrain. Un vrai scandale pour les médias. Il y a eu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui s'est battu en discothèque. Il y a eu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui s'est fait suspendre son permis par la police parce qu'il s'est fait arrêter alors qu'il conduisait en léger état d'ébriété. Il y a eu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui rentraient de vacances trop tard. Et puis, il y a eu cette photo de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au ski alors qu'il était en convalescence. Pas besoin d'en dire plus, pas vrai ?

Vous faites partie du club très fermé des entraîneurs ayant remporté la Ligue des champions avec deux clubs différents : Dortmund et le Bayern Munich. Quelle victoire est la plus importante pour vous ?
Ça ne sert à rien de comparer. Les deux finales ont une signification pour moi. Gagner la Ligue des champions avec le Borussia Dortmund était une véritable sensation. La gagner avec le Bayern Münich était plus attendu, même si la pression était beaucoup plus difficile à gérer que lorsque j'étais à Dortmund parce que nous n'avions rien à perdre.

Quand vous perdez en Ligue des champions contre Manchester United en 1999, vous revenez plus fort et battez Valence deux ans plus tard. Comment est-ce qu'on remotive ses troupes en si peu de temps, surtout après une défaite comme celle-là ?
Juste après la finale perdue en 1999, j'ai convoqué l'équipe pour ce qui a été la plus longue réunion de toute ma vie. Ce fut la base de la victoire en 2001, le début d'un nouveau processus lent et sûr pour souder les joueurs les joueurs comme s'ils étaient de la glu. Je me rappelle être assis aux côtés de Franz [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans le bus après la défaite à la dernière minute contre Manchester United quand il m'a dit que cette défaite pouvait finalement avoir du bon… Je n'en croyais pas mes oreilles ! C'est par la suite que je me suis rendu compte qu'il avait raison. On venait de nous donner une leçon et on n'a pas oublié d'apprendre par la suite.

« Celui qui me manque énormément, c'est Uli [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il est la figure de proue du Bayern depuis si longtemps... » Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vous êtes surnommé « le général ». Pensez-vous que ce surnom vous correspond ?
Non, pas du tout. Complètement exagéré. Pour la petite histoire, ça vient de l'époque où j'étais à Dortmund. Quand nous avons célébré notre titre en Bundesliga, il y avait une sorte de fanfare militaire. Tous les musiciens portaient des casques de l'armée ou quelque chose dans ce goût-là. Pendant que nous fêtions le titre avec l'équipe et les fans, ils m'ont demandé de jouer au chef d'orchestre. J'ai accepté et ils m'ont mis un casque sur la tête. Bien sûr, des gens ont pris des photos et l'info s'est propagée. C'est comme ça qu'on crée une image de général…

Vous êtes revenu brièvement au Bayern pour remplacer Felix [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en 2007. Dans quel état avez-vous trouvé le club à cette époque ?
Bayern était loin d'être un club au fond du trou. Ils étaient quatrièmes ou cinquièmes, je ne me rappelle plus. Ce dont je me rappelle, en revanche, c'est que la situation était suffisante pour être un club en crise. Alerte rouge partout. Avec tout ce que ça implique de compliqué pour rendre la vie dure à n'importe quel coach. L'équipe n'était pas si mauvaise, mais les joueurs avaient perdu toute confiance en eux. Il n'y avait pas grand chose à changer pour revenir sur les rails. Et on s'y est remis. Pas à pas.

Votre successeur était Jürgen [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Quel regard portez-vous sur son passage au Bayern ?
Je pense que Jürgen voyaient les choses trop en avance. Non seulement il voulait changer le visage de l'équipe, mais il voulait aussi donner une nouvelle image au club. C'est comme s'il avait voulu tout retourner en oubliant que le FC Bayern Munich est une institution, un club plein de traditions et qui n'est pas devenu Rekordmeister pour rien. Autant de changement n'était pas nécessaire.

Pensez-vous que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est l'homme de la situation pour le Bayern ? Peut-il se fondre dans un club avec une telle histoire, une telle identité ?
Bien sûr qu'il l'est ! Il est l'architecte des récents succès. Comme vous l'avez dit plus haut, le Bayern est devenu invincible. C'est le travail de Pep. Le succès. Être imbattable. C'est tout ce qui compte dans ce club.

Quels sont ses points forts ? Ses points faibles ?
Pas de désavantage quel qu'il soit. L'un dans l'autre, c'est du win-win pour le club comme pour Pep [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Le Bayern est fier d'être dirigé par un homme comme lui et Pep est fier d'être le coach d'un si grand club. Que demander de plus ? En disant ça, j'espère une seule chose : qu'il ne quittera pas le club avant de l'avoir mené à la victoire en Ligue des champions cette année.

Reconnaissez-vous toujours « votre » Bayern, à l'heure actuelle ?
Le Bayern Munich a toujours été le Bayern Munich et le restera. Très bien dirigé de bas en haut. Celui qui me manque énormément, c'est Uli [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il est la figure de proue du Bayern depuis si longtemps... S'il y a bien quelqu'un qui a construit ce club à notre époque, c'est Uli [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il avait des visions à tous les niveaux : sportif, économique. Ils les a toutes accomplies grâce à ces incroyables et uniques compétences.

sofoot


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
King Kahn

avatar

Messages : 12541
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   Mer 6 Jan - 17:38

Citation :
Ancien entraîneur du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Munich et sélectionneur de la Suisse, Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a commenté la nomination de Zinedine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur le banc du Real Madrid. Double vainqueur de la Ligue des champions, le technicien allemand aujourd’hui retiré des terrains n’y va pas de main morte pour critiquer cette décision.

Plongé dans la pleine lumière d’un grand club, peut-être même du plus grand de tous, Zinedine Zidane va devoir composer avec les critiques dans les semaines et mois à venir. Elles n’ont d’ailleurs pas tardé à pleuvoir. Connaisseur de la pression qui touche les entraîneurs des clubs où la gagne est le seul objectif, Ottmar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] n’a pas hésité à se payer l’ancien meneur des Bleus dans un entretien au journal suisse Blick. La nomination de Zizou au Real Madrid ? « C’est insensé ! Une folie ! », lance celui qui a remporté la Ligue des champions avec le Borussia Dortmund (1997) et le Bayern Munich (2001).

« Pour lui, c’est comme gagner le jackpot au loto »

« Zidane n’a pas de véritable expérience d’entraîneur et vit seulement sur son illustre nom de joueur, estime [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], 66 ans, retiré des terrains depuis qu’il a quitté le poste de sélectionneur de la Suisse à l’issue de la Coupe du monde 2014. Pour lui, c’est comme gagner le jackpot au loto. Il n’a encore rien prouvé comme entraîneur et il est désormais en charge de certaines des plus grandes stars mondiales. Le Real Madrid, c’est comme une Ferrari. Il faut faire attention au moindre détail pour pouvoir exploiter son potentiel. C’est une tâche incroyablement difficile. » A ZZ de tout faire pour se montrer à la hauteur et relever le défi. rmc.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Entraineur] Ottmar Hitzfeld   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Entraineur] Ottmar Hitzfeld
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» yohann change d'entraineur
» Trouver un cadeau pour notre entraineur !
» Examen d'entraineur 1
» recherche entraineur
» MR BOURG ENTRAINEUR NATIONAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bayernforumfan-fr.com  :: FC Bayern München 1900 :: Les anciennes gloires du Bayern :: Les Entraineurs-
Sauter vers: